Renégocier le taux de son prêt immobilier l Nos conseils

Devenir propriétaire

Renégocier le taux de son prêt immobilier

Si vous remboursez un prêt immobilier depuis plusieurs années, il y a de grandes chances que cet article vous intéresse ! En effet, les taux ont beaucoup baissé récemment et une renégociation de votre prêt pourrait vous faire économiser une coquette somme. La renégociation d’un prêt consiste en effet à demander auprès de votre banque la réévaluation à la baisse du taux d’intérêt de votre prêt immobilier en cours. Découvrez, avec TrouverMonPrêtImmo.fr, comment profiter de cette opportunité et la saisir au bon moment.

Un courtier et une personne discutant d'un prêt immobilier

SOMMAIRE

1 - Pourquoi renégocier le taux de son prêt immobilier ?

2 - Choisir le bon moment pour renégocier son prêt immobilier

3 - Renégocier ou faire racheter son prêt immobilier ?

  • La renégociation de crédit
  • Le rachat de crédit

1 - Pourquoi renégocier le taux de son prêt immobilier ?

Renégocier son prêt immobilier a pour but de baisser le taux de votre emprunt et donc de réduire le coût final de votre opération immobilière. Mais attention, cette démarche n’est pas valable à tout moment ni pour tous les prêts immobiliers.

Reposez-vous sur l’expérience de votre courtier immobilier de TrouverMonPrêtImmo.fr. Il peut vous aiguiller vers la meilleure solution pour vous, rentable et qui correspond à votre situation.

2 - Choisir le bon moment pour renégocier son prêt immobilier

Le bon moment est celui où la renégociation de votre prêt vous fait réaliser une économie. Avant de vous lancer dans des calculs savants, sachez que plusieurs critères doivent être pris en compte.

Pour commencer, il doit vous rester plus de la moitié des mensualités à rembourser et le nouveau taux mis en place doit être inférieur de 0,7 % minimum à votre taux en cours. Il faut également que le montant restant du capital que vous devez rembourser soit suffisamment élevé pour que l’opération soit rentable. Vous trouverez ce montant sur le tableau d’amortissement de votre prêt en cours.

Déterminez ensuite le coût total du crédit restant à honorer. Pour cela, multipliez votre mensualité par le nombre de mois restant à payer. Puis calculez le coût final de la renégociation en additionnant les frais annexes :

  • Frais de dossier ;
  • Frais d’avenant au contrat de prêt ;
  • Étude des nouvelles pièces ;
  • Frais d’hypothèque éventuels.

Si ce coût est inférieur au montant total restant à payer, la renégociation est rentable.

3 - Renégocier ou faire racheter son prêt immobilier ?

En plus de renégocier votre prêt immobilier, une autre option s’offre à vous, celle de faire racheter votre prêt.

La renégociation du crédit

Si vous jugez que l’opération est suffisamment rentable, adressez un courrier à votre banque. Expliquez votre intention de renégocier le prêt en mettant en avant vos qualités :

  • Vous êtes un bon client ;
  • Vous n’avez aucun incident de remboursement concernant ce prêt ;
  • Vous souhaitez continuer à faire partie de leur clientèle.

Si, au contraire, vous avez déjà connu des incidents de paiement, argumentez qu’une diminution des mensualités vous permettrait d’alléger votre budget, entraînant ainsi une baisse du risque d’impayés.

Le rachat de crédit

Dans tous les cas, cette renégociation ne peut avoir lieu qu’au sein de l’établissement qui a monté le financement initial. En effet, si vous renégociez votre prêt dans une autre banque, il s’agit d’un rachat de crédit. La nouvelle banque rachète votre dette et solde votre emprunt.

Cependant, cette solution comporte des frais supplémentaires, car il s’agit d’un nouveau montage de prêt au sein d’un nouvel établissement. Le rachat de crédit peut également entraîner une nouvelle hypothèque et l’annulation ou la mainlevée de l’ancienne hypothèque. Les deux actions engendrent des frais.

Enfin, votre ancienne banque vous réclamera des indemnités de remboursement par anticipation. Le calcul de ces indemnités est précisé dans votre contrat de crédit.

Les questions fréquentes sur la renégociation du taux de son prêt immobilier

Oui. Rien n’oblige votre banquier à accepter et il n’a même pas tellement intérêt à le faire. Il faudra donc vous montrer sous votre meilleur profil.

Deux autres solutions existent pour diminuer le coût de votre emprunt : chercher une assurance-crédit moins chère ou, plus radical, faire racheter votre crédit par une banque concurrente.

Autant de fois que cela vous fera économiser de l’argent, la seule limite étant la rentabilité de la renégociation.

Oui, vous pouvez les négocier et c’est même conseillé. Le montant des frais de dossier s’élève en moyenne à quelques centaines d’euros et la fourchette peut aller du simple au triple, selon les banques. En général, ils sont calculés sur le capital emprunté et peuvent donc parfois dépasser les 1 000 euros.