Achat-revente dans l'immobilier : un bon plan financier ?

Investir dans l'immobilier

L'achat-revente dans l'immobilier, un bon plan financier ?

Si vous êtes propriétaire d’une maison ou d’un appartement et que vous souhaitez revendre votre bien immobilier afin d’en acheter un autre, vous avez la possibilité de passer par l’achat-revente. Il s’agit d’une alternative au prêt-relais qui séduit de plus en plus d’emprunteurs. Grâce au crédit achat-revente, le particulier emprunteur peut bénéficier d’un lissage de ses mensualités afin de ne pas trop faire augmenter son taux d’endettement. Il rembourse ensuite une partie de son emprunt lorsque le bien immobilier est vendu.

une femme sur un bureau qui signe une feuille et une petite maison blanche en miniature avec des clés

SOMMAIRE

  1. En quoi consiste l’achat-revente ?
  2. Quelles sont les caractéristiques du crédit achat-revente ?
  3. Quelles sont les différences entre le prêt achat-revente et le prêt relais ?
  4. Quelles sont les erreurs à éviter dans l’achat-revente ?
  5. Comment connaître clairement la finançabilité d’un projet ? 

En quoi consiste l’achat-revente ?

Le système d’achat-revente s’adresse aux personnes qui souhaitent acquérir un nouveau logement avant d’avoir revendu leur ancien bien. L’achat-revente permet donc à ces secundo-accédants d’obtenir suffisamment de fonds pour acheter un bien immobilier.

Les personnes qui optent pour le prêt achat-revente disposent de deux ans de délai pour trouver un repreneur. L’établissement prêteur qui accorde ce type de prêt regroupe l’ancien prêt et le nouveau prêt sur une seule mensualité, avec les garanties concernant le nouvel achat ainsi que les frais de notaire. Cela modifie donc l’échéancier.

Lorsque le secundo-accédant a vendu son premier bien immobilier, il rembourse alors une partie de son prêt achat-revente. Il n’est soumis à aucuns frais de remboursement anticipé. Le propriétaire a également la possibilité de modifier la durée du crédit.

Quelles sont les caractéristiques du crédit achat-revente ?

Le crédit achat-revente produit un effet de levier qui permet aux particuliers d’acheter un second bien immobilier, alors qu’ils n’ont pas encore les fonds provenant de la vente de leur ancien logement.

Son fonctionnement est simple : l’établissement prêteur rachète l’ancien prêt immobilier et donne à l’acheteur une avance de 70 % sur le prix de son bien.

Pour obtenir un prêt achat-revente, il faut d’abord prendre conscience du risque que cela fait peser sur la banque. Le risque est en effet plus important qu’un prêt classique, puisque l’établissement prêteur doit avancer une somme plus importante, tout en ayant pour seule garantie le bien immobilier déjà mis en vente. Il est donc primordial que ce logement soit en bon état et susceptible de séduire les futurs acheteurs. Si la banque estime que vous n’arriverez pas le revendre, vous aurez beaucoup de difficultés à obtenir un crédit achat-revente.

Quelles sont les différences entre le prêt achat-revente et le prêt relais ?

Le prêt relais et le prêt achat-revente ont le même mode de fonctionnement. Ces deux solutions de financement permettent en effet d’obtenir une avance sur la vente de son logement, afin d’acheter un deuxième.

Toutefois, avec un crédit relais, vous cumulerez plusieurs crédits : le crédit relais, le crédit que vous avez souscrit pour acheter votre premier bien et un éventuel crédit supplémentaire si vous n’avez pas assez d’apport. Au contraire, avec le prêt achat-revente, vous regroupez tous vos crédits en un seul. C’est donc plus facile à gérer.

Quelles sont les erreurs à éviter dans l’achat-revente ?

Si vous optez pour l’achat-revente, vous devez avoir en tête les risques auxquels vous vous exposez. Ces risques sont principalement causés par les éventuelles difficultés que vous pourrez rencontrer lors de la vente de votre ancien bien immobilier.

Pour ne pas faire d’erreur, il est important de respecter différentes étapes. Tout d’abord, ne vous trompez pas en choisissant le bien à acheter. Il doit séduire les futurs investisseurs : il ne doit donc pas y avoir trop de travaux, privilégiez un bon emplacement, etc.

N’oubliez pas d’effectuer quelques travaux de rénovation pour mettre en valeur le bien immobilier : faites du home-staging par exemple.

Il ne faut pas non plus se tromper dans le choix des partenaires. Sélectionnez des artisans de confiance pour réaliser les travaux, et entourez-vous de banquiers et d’agents immobiliers de bon conseil.

Comment connaître clairement la finançabilité d’un projet ? 

La finançabilité de votre projet immobilier dépend de plusieurs critères. Par exemple, vous devez avoir une situation professionnelle stable, avec des revenus réguliers. Quant à votre taux d’endettement, il ne doit pas dépasser 35%. L’idéal est aussi d’avoir 10% d’apport.

N’hésitez pas à utiliser le simulateur disponible gratuitement sur notre site afin de connaître la finançabilité de votre projet. C’est un outil facile à utiliser qui vous donnera des résultats précis. Vous devrez simplement remplir plusieurs indications, comme le montant de vos revenus et de vos charges.

Votre simulation immédiate
en quelques clics

  • 99% de fiabilité
  • Moins de 5 min
  • Sans engagement

Réalisez une simulation précise avec notre outil dédié. Votre réponse de principe est disponible dès la fin de votre parcours !

Démarrer ma simulation

Les questions fréquentes sur l'achat revente

Pour ne pas vous tromper dans ce grand projet, vous devez vous assurer que vous achetez un bien immobilier au bon prix. Regardez les prix des autres biens similaires en vente dans le même secteur, cherchez un logement qui ne nécessite pas de lourds travaux, etc. Il est aussi important de s’entourer de professionnels compétents, qui vous conseilleront efficacement ou réaliseront les éventuels chantiers dans des délais avantageux.

Vous pouvez le mettre en vente avant la fin des travaux, afin de laisser aux futurs acheteurs la possibilité de le personnaliser selon leurs goûts. Certains propriétaires préfèrent cependant vendre le bien immobilier à la fin des travaux, car certains acheteurs n’arrivent pas à se projeter.

Tout dépend de la cible que vous visez. L’important est de mettre le logement en valeur afin de séduire les visiteurs. Il suffit parfois d’un peu de home-staging ! Si vous comptez vendre à une famille, pourquoi ne pas rajouter une chambre supplémentaire par exemple, ou aménager les combles ?

Vous pouvez faire appel à un courtier qui négociera pour vous le coût de l’assurance de prêt de votre crédit, les différentes garanties qui accompagnent celui-ci ainsi que sa durée.