Investir dans un bien pour de la location courte durée

Investir dans l'immobilier

Investir dans un bien pour de la location courte durée

Investir dans un bien pour le proposer à la location courte durée fait partie des objectifs de nombreux Français. Ce type d’investissement est d’ailleurs de plus en plus répandu en France comme aux États-Unis. Ces biens séduisent les touristes, qui apprécient leur côté intime, plus personnalisé que les hôtels. Quant aux propriétaires, ils profitent de nombreux avantages, comme une forte rentabilité, un revenu complémentaire ou encore un réseau qui ne cesse de se diversifier.

une femme avec une valise qui serre la main d'un homme sur le terrase d'une maison

SOMMAIRE

  1. Quels sont les principes de la location courte durée ?
  2. Quels sont les avantages de la location courte durée ?
  3. Quels sont les inconvénients de la location courte durée ?
  4. Quelle est la règlementation de la location courte durée en France ?
  5. Quels types de biens sont les plus adaptés à ce type de location ?

Votre simulation immédiate
en quelques clics

  • 99% de fiabilité
  • Moins de 5 min
  • Sans engagement

Réalisez une simulation précise avec notre outil dédié. Votre réponse de principe est disponible dès la fin de votre parcours !

Démarrer ma simulation

Quels sont les principes de la location courte durée ?

La location courte durée désigne une location saisonnière de quelques jours ou quelques semaines. La location saisonnière est en fait une convention, via laquelle un propriétaire met son logement à la disposition de locataires. Il peut s’agir de sa résidence principale ou bien de sa résidence secondaire. (On parle de résidence principale lorsque son propriétaire y passe au moins 8 mois chaque année). La location saisonnière concerne également les bungalows et les caravanes.

Le contrat de location saisonnière offre des avantages au point de vue fiscal comme au point de vue économique.

Attention, la loi française prévoit certaines obligations de déclarations administratives qui doivent être effectuées par les bailleurs. Par exemple, si le logement est situé à Paris, le bailleur doit déclarer son activité en ligne.

Quels sont les avantages de la location courte durée ?

Contrairement à la location classique, qui permet généralement de dégager 5 % de rentabilité, la location courte durée peut atteindre les 10 % de rentabilité. De plus, un bien immobilier proposé à la location courte durée est rentable dès le premier mois de location.

Par ailleurs, ce type de location permet d’obtenir un revenu complémentaire, mais aussi de se créer un patrimoine immobilier de manière gratuite. 

Avec la location courte durée, le risque d’impayé est nul. En effet, les locataires et les vacanciers paient leur séjour avant d’arriver sur place. Ce n’est pas la peine de prendre une assurance contre les loyers impayés (une belle économie).

Quels sont les inconvénients de la location courte durée ?

Même si la location courte durée offre de nombreux avantages, elle possède tout de même certains inconvénients. Il faut prendre en compte le temps de gestion que nécessite ce type de bien. Comme vous accueillerez de nombreux locataires chaque année, vous devrez gérer de nombreux dossiers, répondre aux questions par mail ou par téléphone ou encore vous occuper des réservations. Il faudra également entretenir le bien, payer une entreprise de nettoyage, etc. 

Par ailleurs, la location courte durée engendre un risque de cambriolage. Pendant le temps qu’ils passent chez vous, les locataires pourraient tout à fait effectuer un double des clés, puis revenir quelques semaines plus tard pour cambrioler.

Quelle est la règlementation de la location courte durée en France ?

L’article 1-1 de la loi n°70-9 du 2 janvier 1970 indique que la location saisonnière ne peut pas excéder une durée de 90 jours, non renouvelable. Toutefois, la jurisprudence a assoupli certaines règles et permet de louer sa résidence principale pendant 120 jours, par le biais d’une plateforme en ligne. Ces 120 jours peuvent être consécutifs ou bien répartis au courant de l’année. 

En revanche, s’il s’agit d’un meublé de tourisme qui a obtenu son classement officiel, sa durée de location annuelle ne peut pas excéder 90 jours.

Si vous habitez dans un immeuble et que vous souhaitez proposer votre bien à la location courte durée, vous devez vous assurer qu’aucun règlement de la copropriété ne l’interdit. 

Attention, si la durée maximale de location saisonnière est dépassée, le bailleur peut être condamné à verser une amende de 50 000 €, ainsi que 1 000 € par mètre² et par jour. C’est le Tribunal de Grande Instance (TGI), qui prononce cette peine.

Quels types de biens sont les plus adaptés à ce type de location ?

Les biens les plus adaptés à la location courte durée sont les appartements bien situés. Privilégiez une ville très touristique, dans laquelle il y a beaucoup de vacanciers, et choisissez un bien à proximité de la plage ou des stations de ski. L’appartement doit aussi se trouver à côté des transports en commun et des commerces de proximité. Assurez-vous également qu’il soit dans un coin tranquille, sans nuisances sonores dont vos locataires pourraient se plaindre.

Les belles villas avec des prestations luxueuses (piscine, court de tennis, etc.) sont aussi adaptées à la location courte durée, mais elles sont moins accessibles à l’achat.  De plus, il faut venir entretenir le jardin, ce qui prend beaucoup de temps.

Les questions fréquentes sur la location courte durée

Ce type de bien doit être équipé avec du mobilier et de la décoration, mais aussi de l’électroménager, du linge de lit, du linge de bain, des ustensiles de cuisine, diverses fournitures (sacs poubelles, aspirateur, papier toilette, etc.), ou encore un livret d’accueil (incluant par exemple le plan du quartier et le digicode d’entrée).

Ce n’est pas recommandé, sauf s’il les laisse dans une pièce ou un placard fermé à clé.

Le dépôt de garantie désigne une réserve, qui pourra ensuite être utilisée par le propriétaire pour réparer d’éventuelles dégradations commises par le locataire.

Ce montant doit être déterminé en fonction du nombre de chambres, de la localisation du bien ou encore des différents services proposés.