Optimiser son profil emprunteur pour obtenir un prêt immobilier

Prévoir son budget immobilier

Optimiser son profil emprunteur

Avant d’accorder un prêt immobilier, les banques analysent en profondeur le profil du demandeur, de ses revenus mensuels à la gestion de son compte en banque, en passant par son âge et son taux d’endettement. Elles sont logiquement plus enclines à allouer un prêt aux profils emprunteurs qui présentent le moins de risques. Découvrez, avec TrouverMonPrêtImmo.fr, comment booster votre capacité d’emprunt.

Professionnel montrant une optimisation de profil emprunteur

SOMMAIRE

1 - Un apport important

2 - Une situation professionnelle stable

3 - Un taux d’endettement peu élevé

4 - Une bonne gestion de votre compte en banque

5 - Un projet d’achat bien réfléchi

1 - Un apport important

L’apport que vous pouvez investir dans votre projet immobilier est le premier critère que retiendra la banque. En effet il est très difficile de faire un achat immobilier sans apport personnel, en comptant uniquement sur un crédit immobilier. Les établissements bancaires demandent généralement un apport minimum correspondant à 10 % du prix d’achat du bien, afin de payer au moins les frais de notaire et quelques autres frais annexes. Plus votre apport personnel sera important, plus la banque sera disposée à vous prêter la somme manquante.

En effet, un apport personnel élevé montre que vous êtes quelqu’un de sérieux, très motivé par ce projet immobilier. Il prouve également votre capacité d’épargne et votre engagement.

Les banques seront aussi plus exigeantes avec un acheteur qui travaille depuis déjà plusieurs années. Un jeune primo-accédant qui débute sur le marché du travail n’a pas toujours la possibilité et l'assurance d’avoir un apport personnel élevé tandis qu’un investisseur qui possède un emploi depuis quelques années devrait s’être constitué une épargne plus importante.

Plus la quotité de financement accordée par la banque est élevée, moins votre dossier est considéré comme « bon ».

2 - Une situation professionnelle stable

La banque ne vous accordera pas de prêt si elle estime que vous ne serez pas en mesure de rembourser le crédit chaque mois. Vous vous engagez en effet pour 20 à 30 ans et il est important que vous ayez une situation professionnelle stable pour pouvoir régler vos mensualités de manière régulière.

Si vous êtes intérimaire ou en CDD, ce n’est pas le moment d’investir dans un bien immobilier, à moins que vous puissiez compter sur un apport personnel particulièrement important.

Les banques accorderont en effet plus facilement un crédit à un fonctionnaire ou à une personne en CDI. Mais dans ce cas, il faut que vous ayez un minimum d’ancienneté !

Vous pouvez aussi optimiser votre profil en prouvant à la banque que vous avez toujours travaillé, même si vous n’êtes pas resté dans la même entreprise toutes ces dernières années. Vous êtes quelqu’un de travailleur et la personne la plus motivée du monde pour votre investissement immobilier !

3 - Un taux d’endettement peu élevé

La règle des 33 %, ça vous parle ? C’est le pourcentage que votre taux d’endettement ne doit pas dépasser. Et il n’englobe pas seulement votre crédit immobilier, mais aussi tous les autres crédits que vous avez peut-être souscrits (pour acheter votre voiture, par exemple).

Pour le calculer, vous devez diviser le montant de vos charges par le montant de vos revenus et multiplier par 100 la somme obtenue. Si le résultat final est largement inférieur à 33 %, votre banque sera plus encline à vous accorder un prêt car elle aura l'assurance de vos capacités bancaires. Sinon, vous devrez trouver des solutions pour optimiser votre taux d’endettement, comme le rachat de crédit.

Si vous avez de la chance et que vous justifiez de revenus élevés, l’établissement bancaire acceptera peut-être de vous octroyer un taux d’endettement plus haut.

Par ailleurs, si vous prouvez à votre banquier que vous êtes tout à fait capable de subvenir aux besoins de votre famille, malgré un loyer déjà élevé, il sera rassuré de voir que le remboursement d’un crédit immobilier ne modifiera pas votre train de vie actuel.

4 - Une bonne gestion de votre compte en banque

Pour optimiser votre profil emprunteur, vous devez aussi montrer que vous savez gérer sérieusement vos finances. Votre banquier va en effet vous demander vos relevés de compte des derniers mois. Prouvez que vous vivez de manière responsable, pas au-dessus de vos moyens, et que vous savez mettre de l’argent de côté sans le dépenser sur un coup de tête. Les banques n’apprécient pas vraiment les achats compulsifs.

Si vous projetez de demander un emprunt dans les prochains mois, soyez donc très vigilant concernant vos dépenses. N’achetez rien d’inutile et soyez raisonnable sur les sorties. Vous aurez bien le temps de fêter votre accord de prêt avec vos amis une fois que vous l’aurez obtenu !

5 - Un projet d’achat bien réfléchi

Complétez votre profil de l’emprunteur idéal en présentant à la banque un projet d’achat cohérent et réfléchi. Le bien que vous voulez acheter doit correspondre à votre style de vie, du point de vue de son emplacement, comme de son prix et de son état. Par exemple, si vous habitez à deux dans un appartement en centre-ville et que vous travaillez à côté, tout en ayant de faibles revenus, vous ne pouvez pas présenter à votre banquier un projet de rénovation d’un grand mas provençal et obtenir facilement son accord.

De plus, si le bien que vous avez choisi semble facile à revendre tout en réalisant une plus-value, les établissements prêteurs seront plus disposés à vous accorder un prêt.

Optimiser son profil emprunteur : les questions fréquentes

Les frais de notaire représentent 7 à 8 % du prix du bien lors d’un achat dans l’ancien et 2 à 3 % lors d’un achat dans le neuf.

Vous pourrez bénéficier du prêt à taux zéro sous certaines conditions si vous êtes primo-accédant. Renseignez-vous aussi sur le prêt Action Logement auprès de votre employeur et sur le PEL (plan épargne logement).

Les banques demandent généralement un apport correspondant à 10 % du prix d’achat. En revanche, si vous investissez en loi Pinel, vous pourrez plus facilement emprunter sans apport personnel.

Bonne nouvelle, vous pouvez pour cela faire appel à un courtier ! Cet intermédiaire accompagne les particuliers dans leur recherche de financement et leur permet de profiter des taux les plus avantageux.