Achat Immobilier ➔ 8 Bonnes Questions à Poser au Vendeur ✓

S'informer avant l'achat

Achat immobilier : les bonnes questions à poser au vendeur

C’est décidé, vous vous lancez dans votre premier achat immobilier ? Que vous souhaitiez acheter le bien vous-même ou le proposer à la location, il est important de ne pas vous tromper. Vous vous engagez en effet pour de nombreuses années de remboursement de crédit. La première visite de la maison ou de l’appartement est prévue pour bientôt ? Découvrez quelles sont les questions essentielles à poser au vendeur.

une femme avec un t-shirt blanc qui tient un trousseau de clés

SOMMAIRE

  1. Faites une liste de vos questions avant la visite
  2. Renseignez-vous sur le système de chauffage
  3. Quel est le système d’évacuation des eaux usées ?
  4. Dans quel état se trouve la toiture ?
  5. Demandez la classe énergétique du bien
  6. Quelles sont les éventuelles charges de copropriété ?
  7. Quelle est la superficie Carrez ?
  8. Quel est l’état des huisseries ?
  9. Les questions concernant l’environnement

Faites une liste de vos questions avant la visite

Enthousiasmé par votre visite, vous pourriez oublier de poser au vendeur certaines questions primordiales. C’est pourquoi il est vivement conseillé de faire une liste avant de partir. Notez tous les critères qui sont importants pour vous et que vous souhaitez retrouver dans votre maison (superficie du jardin, surface habitable, nombre de chambres, présence d’une cheminée, cuisine ouverte, etc.) Pensez aussi à regarder en ligne les checklists sur mesure qui pourraient vous convenir. De cette façon, vous êtes sûr de ne vraiment rien oublier !

Renseignez-vous sur le système de chauffage

Il existe de nombreux systèmes de chauffage et certains consomment beaucoup plus que d’autres (le chauffage électrique par exemple). C’est un budget conséquent qu’il faut prendre en compte dans l’entretien mensuel d’un bien immobilier. C’est pourquoi vous devez impérativement demander au vendeur quel est le système de chauffage de la maison. Demandez également l’âge de la chaudière et son état (devra-t-elle être remplacée ?), ainsi que le nombre de radiateurs dans le logement.

Quel est le système d’évacuation des eaux usées ?

Pensez bien à demander au vendeur si la maison comporte une fosse septique ou si elle est raccordée au tout-à-l’égout. Si c’est une fosse septique, il y aura en effet un entretien à prévoir régulièrement. De plus, ce système d’évacuation peut provoquer de mauvaises odeurs.

Dans quel état se trouve la toiture ?

Il est important de connaître l’état de la toiture avant d’acheter un bien immobilier. Si celle-ci nécessite une réfection, cela demandera un gros budget qui augmentera considérablement le prix du bien. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à faire appel à un couvreur professionnel qui ira vérifier lui-même l’état du toit.

Demandez la classe énergétique du bien

Même si cette information doit obligatoirement être mentionnée sur l’annonce immobilière, vous ne l’avez peut-être plus en tête. Pensez bien à redemander au vendeur quelles sont les performances énergétiques du logement. S’il est mal isolé, vos factures de chauffage et de ventilation pourraient en effet être plus élevées que prévu. Profitez-en pour demander l’état du système électrique. Est-il aux normes ou devrez-vous effectuer des travaux coûteux pour le faire changer ?

Quelles sont les éventuelles charges de copropriété ?

Si vous achetez en copropriété, le vendeur doit absolument vous informer au sujet des charges mensuelles que vous aurez à payer. Il faut en effet prendre en compte l’entretien général du bâtiment (Y a-t-il un ravalement de façade de prévu ?), les frais du personnel qui gère le gardiennage, les réparations des murs, de l’ascenseur, etc.

Quelle est la superficie Carrez ?

Vous pouvez aussi demander au vendeur quelle est la superficie du bien en loi Carrez. Vous connaîtrez ainsi la surface et les dimensions exactes du logement que vous achetez. Ce mesurage est d’ailleurs obligatoire pour les biens qui sont situés en copropriété.  Les surfaces prises en compte dans la mesure Carrez sont toutes celles dont la hauteur sous-plafond est supérieure à 1,80 mètre.

Quel est l’état des huisseries ?

Demandez au vendeur si le logement est équipé de fenêtres avec double-vitrage. En effet, si l’appartement ou la maison donne sur la route, il risque d’être assez bruyant s’il est mal isolé. C’est une information qui doit vraiment jouer dans la balance de votre choix. Si vous devez refaire toutes les huisseries de la maison, le prix de celle-ci va faire un bond en avant. Vérifiez en même temps la luminosité du logement.

Les questions concernant l’environnement

Vous devez aussi demander si les grands terrains nus se trouvant près de la maison sont constructibles ou non. Si c’est le cas, vous aurez peut-être la vue gâchée par de grandes barres d’immeubles ! Renseignez-vous également sur les différents services de proximité qui se trouvent non loin. Si vous comptez fonder une famille, la présence d’une école serait un vrai plus. Et quelle est l’exposition de la maison ?

Votre simulation immédiate
en quelques clics

  • 99% de fiabilité
  • Moins de 5 min
  • Sans engagement

Réalisez une simulation précise avec notre outil dédié. Votre réponse de principe est disponible dès la fin de votre parcours !

Démarrer ma simulation

Les questions relatives à l'achat d'un bien

L’idéal est d’effectuer une contre-visite de la maison ou de l’appartement avec un artisan qui pourra ensuite vous proposer un devis. Ce devis vous aidera à négocier le prix du bien.

Vous pourrez bénéficier de plusieurs aides accordées par l’Etat, comme le dispositif Pinel et le Prêt à taux zéro. De plus, vous achèterez un bien répondant aux normes énergétiques en vigueur (RT 2012 et label BBC). Les frais de notaire seront également réduits par rapport aux biens anciens.

VEFA signifie Vente en l’Etat Futur d’Achèvement. Il s’agit d’un bien immobilier vendu sur plan. Vous ne pourrez donc pas effectuer de visite, ce qui ne vous empêche pas de poser de nombreuses questions au promoteur.

Pour obtenir le montant de la taxe foncière que vous devrez payer si vous achetez ce bien immobilier coup de cœur, il faudra tenir compte de la valeur cadastrale locative ainsi que du taux d’imposition qui a été voté par la collectivité.