Comment bien acheter une maison ou un appartement ?

S'informer avant l'achat

Comment acheter une maison ou un appartement ?

Que vous achetiez une maison ou un appartement dans le neuf ou dans l’ancien, un investissement immobilier vous engage sur le long terme. C’est une étape de vie importante qui ne doit pas être franchie à la légère. Découvrez quelles sont les différentes phases d’une transaction immobilière, du calcul de votre budget jusqu’à l’ouverture de la bouteille de champagne. Ces étapes peuvent durer entre trois et six mois, mais vous n’allez pas vous ennuyer !

Couple déménageant des cartons en pensant à sa future maison

SOMMAIRE

1 - Comment préparer votre achat ?

2 - Comment calculer votre budget ?

3 - Comment choisir le bien ?

4 - La signature de la promesse de vente ou du compromis

  • Le compromis
  • La promesse de vente

5 - L’obtention de l’offre de prêt

6 - La signature de la vente devant notaire

1 - Comment préparer votre achat ?

Ciblez vos recherches en préparant une liste de tout ce que vous aimeriez pour votre maison : nombre de pièces, jardin, terrasse, emplacement, neuf, ancien… Réfléchissez aussi sur le long terme. Si vous n’avez pas encore d’enfants, vous en aurez peut-être plus tard. Alors misez sur un secteur proche des écoles et des commerces.

Regardez également les annonces immobilières pour voir quels sont les prix du marché et si vous pouvez vous projeter avec votre budget. Contactez des agences pour leur faire part de vos critères de recherche.

2 - Comment calculer votre budget ?

Vous pouvez utiliser un simulateur en ligne pour calculer le budget dont vous disposez pour cet achat immobilier. Sachez que le taux d’endettement accepté par les banques est généralement de 33 %. Cette somme plafonnée intègre non seulement votre crédit immobilier, mais aussi les autres crédits que vous avez peut-être déjà souscrits (voiture…).

Vous devez donc gagner chaque mois trois fois le montant de vos remboursements mensuels. Par exemple, si vous gagnez 2 500 € par mois, vous ne pourrez pas dépasser un taux d’endettement de 833 € mensuels.

3 - Comment choisir le bien ?

Une fois que vous avez repéré un bien qui vous séduit, prenez vite contact avec le vendeur pour programmer une visite. Selon le secteur dans lequel vous recherchez, les logements peuvent en effet partir très vite.

N’hésitez pas à poser de nombreuses questions pendant la visite : les charges, les services de proximité, le type d’isolation… Allez également vous renseigner auprès des voisins sur la vie du quartier.

Si le bien vous plaît, vous pouvez demander à faire une contre-visite pour être vraiment sûr de vous. Par exemple, s’il y a des travaux à effectuer, c’est le moment d’emmener un professionnel avec vous pour qu’il fixe le montant des réaménagements.

Il faudra ensuite négocier le prix du bien avec le propriétaire (il acceptera peut-être de réduire le coût si le bien est en vente depuis longtemps), puis rédiger l’offre d’achat.

4 - La signature de la promesse de vente ou du compromis

Une fois que l’offre d’achat a été acceptée par le propriétaire, c’est le moment de signer le compromis ou la promesse de vente.

Le compromis

Aussi appelé promesse synallagmatique de vente, il engage le vendeur à vendre son bien et l’acheteur à l’acheter. Si l’un des deux change d’avis, l’autre peut le contraindre par voie légale à respecter son engagement. Il n’est pas obligatoire de passer devant le notaire pour signer le compromis.

La promesse de vente

Cette promesse unilatérale de vente engage seulement le propriétaire auprès du bénéficiaire. Pendant une période qui dure en général deux ou trois mois, le vendeur ne peut proposer son bien à personne d’autre.

5 - L’obtention de l’offre de prêt

Pour demander un prêt, vous devez aller voir votre banque ou contacter directement un courtier. Celui-ci démarchera à votre place toutes les banques susceptibles de vous proposer un prêt. Ce professionnel vous fera donc économiser non seulement du temps mais aussi de l’argent : il négociera en effet pour vous le meilleur taux de prêt.

Son expertise lui permet de bénéficier de conditions préférentielles sur certains frais et d’être au courant de toutes les offres promotionnelles. C’est lui qui montera votre dossier complet et qui vous accompagnera ensuite jusqu’à la signature de l’offre de prêt.

Selon vos revenus, vous pourrez bénéficier de certaines aides comme le prêt à taux zéro ou le prêt 1 % employeur.

6 - La signature de la vente devant notaire

L’obtention du prêt auprès de la banque prend environ un mois. De son côté, le notaire a de nombreux documents à rassembler (état hypothécaire, dossier d’urbanisme, diagnostics techniques…). La signature a donc lieu en général trois mois après la demande de prêt. Une fois l’acte de vente signé, vous devenez officiellement le nouveau propriétaire du bien.

Après la signature, le notaire envoie l’acte de vente au service de la publicité foncière afin qu’il soit publié au fichier immobilier. Ce fichier récapitule en effet tous les titres de propriété et il faut le mettre à jour dès qu’il y a une vente. Le notaire en recevra ensuite une copie authentique avec le cachet de l’administration fiscale. Il vous enverra alors à son tour la copie de votre titre de propriété.

Les questions fréquentes sur l’achat d’une maison ou d’un appartement

Après avoir signé la promesse de vente, l’acheteur dispose d’un délai de 10 jours pendant lequel il peut revenir sur sa décision.

Les frais de notaire sont à payer par l’acheteur. Ils représentent 2 à 3 % du prix d’achat d’un logement neuf et 7 à 8 % du prix d’achat d’un logement ancien.

L’acte sous seing privé s’oppose à l’acte authentique signé devant un notaire. Il s’agit d’une signature faite entre deux particuliers, comme peut l’être le compromis de vente.

Le courtier est gratuit tant qu’il n’obtient pas de prêt. Une fois qu’il a reçu l’accord d’une banque, il perçoit un pourcentage du prêt. Pas d’inquiétudes, les économies qu’il vous fera faire sont bien supérieures au montant de ses honoraires.