Simulateur Prêt Immobilier - Simulation Crédit Immobilier

FAQ sur la simulation de prêt immobilier


Simulation prêt immobilier

Vous avez pris une grande décision, celle de devenir propriétaire. Super idée ! Il ne vous reste qu’à trouver le financement et le logement de vos rêves. Mais, par où commencer ? Vous allez d’abord devoir vous adresser à votre banque ou à un courtier. Dans les deux cas, il va falloir vous familiariser avec certaines notions qui jusque-là vous semblaient plutôt abstraites, telles que le taux d’endettement, le TAEG, le taux fixe, le taux variable. Mais pas de panique ! Parce que dans « bien immobilier » il y a « bien ». Et c’est pour que vous soyez bien dans vos baskets d’acquéreur que Trouver-Mon-Prêt-Immo.fr vous accompagne du début à la fin de votre processus d’achat immobilier. Nous vous simplifions les démarches et vous aidons à trouver le meilleur financement. 

Le crédit immobilier

Le crédit immobilier est une étape cruciale de la vie, puisqu’il oblige à envisager l’avenir à plus long terme. Et pour construire un projet d’achat immobilier solide et durable, il est important de ne pas brûler les étapes.

La capacité d’emprunt

La première chose est de définir votre budget. En effet, il est inutile de flasher sur une maison à 300 000 euros si vous disposez de 200 000 euros. La capacité d’emprunt est déterminée par la capacité de remboursement. Pour la calculer, le banquier, ou le courtier en immobilier, a besoin de connaître votre situation financière. Il va analyser les documents que vous lui transmettez, relatifs à vos revenus, à vos charges ainsi qu’à votre épargne, si vous en avez. Cela lui donne une première idée du montant des mensualités que vous pourriez assumer et lui permet de savoir si vous disposez d’un apport personnel. Il va également s’intéresser à votre état de santé et à votre âge, pour déterminer la durée possible de l’emprunt. Enfin, selon votre situation professionnelle, votre âge ou encore s’il s’agit de votre premier achat immobilier ou de l’acquisition de votre résidence principale, différents types de prêts peuvent vous être proposés. 

Le taux d’endettement

La capacité d’endettement est indissociable de la capacité d’emprunt. En effet, pour calculer votre capacité d’emprunt, le banquier tient compte également de vos autres crédits en cours : crédit à la consommation ou crédit voiture, par exemple. Il calcule ainsi votre taux d’endettement, c’est-à-dire la partie de vos revenus qui est destinée au remboursement de vos crédits en cours, exprimée en pourcentage de vos revenus. En principe, ce taux d’endettement ne peut dépasser 33 % de vos revenus, soit un tiers environ. Mais ce qui intéresse surtout le banquier après ce petit calcul, c’est votre reste à vivre. Et là, il est évident que plus vos revenus sont élevés, plus le reste à vivre est important. Et si le banquier estime que votre reste à vivre est assez confortable, il peut outrepasser la limite des 33 %. 

Les taux d’intérêt

Les intérêts servent à rémunérer la banque, et sont calculés selon un certain taux, appliqué sur le capital restant dû. Mécaniquement, ils représentent donc un montant plus élevé au début de l’emprunt, puis ce montant diminue proportionnellement au capital restant à rembourser. Pour en savoir un peu plus, n’hésitez pas à consulter notre baromètre des taux. Il est mis à jour chaque mois par nos courtiers pour vous tenir informé des meilleurs taux pratiqués. Vous pourrez ensuite utiliser ces taux pour réaliser une simulation sur notre simulateur d’emprunt immobilier Trouver-Mon-Prêt-Immo.fr.

Le taux fixe

Avec le taux fixe, tout est clair et limpide. Le taux ne change jamais, et le montant des échéances non plus, de la première à la dernière mensualité. Le taux fixe est établi une fois pour toute la durée du financement, et tient compte de la durée de l’emprunt et du capital emprunté. L’évolution des taux immobiliers montre une baisse notable des taux d’emprunt immobilier ces dernières années. Il est donc optimiste de miser sur une nouvelle baisse vertigineuse, qui ne saurait avoir lieu. Les taux très bas engendrent logiquement une diminution des financements à taux variable. 

Le taux variable 

Appelé aussi taux modulable ou taux révisable, le taux variable signifie que le taux de votre emprunt peut augmenter ou diminuer. Il est revu régulièrement, chaque trimestre ou chaque année, selon les contrats souscrits. Les établissements prêteurs s’appuient pour cela sur l’indice « Euribor 3 mois » ou « Euribor 1 an ». Si cet indice baisse, votre taux d’emprunt baisse et inversement, s’il augmente, votre taux augmente. Cette variation de taux se répercute soit sur le montant de vos mensualités, soit sur la durée de votre prêt, conformément aux accords que vous avez conclus avec l’organisme de financement. Néanmoins, les taux d’intérêt particulièrement bas ont plus de risques de remonter plutôt que de chances de baisser encore.  

Le taux nominal

Le taux nominal, c’est celui qui est affiché en vitrine des établissements prêteurs à grand renfort de publicité. C’est également souvent celui dont on parle lors d’une conversation en famille ou entre amis. Ce taux sert à calculer les intérêts de l’emprunt. Mais nous devrions plutôt parler en TAEG.

Le TAEG

En effet, le Taux Annuel Effectif Global exprime le taux nominal, majoré des frais annexes, tels que l’assurance, la garantie, les frais de dossier ou la souscription éventuelle de parts sociales. Il représente donc le coût total de votre financement immobilier. Et cette information n’est pas à prendre à la légère, puisqu’à l’arrivée, le taux nominal et le Taux Annuel Effectif Global peuvent être bien différents : en effet, si le taux nominal est attractif mais que les coûts annexes sont élevés, votre TAEG ne fera pas rêver ! 

L’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur vient également alourdir le taux nominal. Même si, légalement, elle n’est pas obligatoire, toutes les banques et tous les organismes de prêt la réclament et il faut donc en tenir compte. Cette assurance a l’avantage de vous protéger en cas d’invalidité ou de décès de votre conjoint, par exemple. La bonne nouvelle, c’est que grâce à la loi Lagarde, vous n’êtes plus obligé de souscrire cette assurance auprès de l’organisme qui finance votre acquisition immobilière. Cette loi a eu pour impact de faire baisser les taux d’assurance emprunteur par le jeu de la concurrence. 

La simulation de prêt

La simulation de crédit est une alliée qui permet de gagner un temps précieux lorsque l’on cherche à investir. En quelques clics, vous pouvez avoir une idée assez précise de vos conditions de financement. Le simulateur de prêt immobilier Trouver-Mon-Prêt-Immo.fr vous donne une réponse de principe rapide et fiable. Tellement fiable que votre simulation est labellisée par le Passeport Crédit Nexity. Ce label est reconnu par les banques et permet d’appuyer l’obtention d’un financement. Le Passeport Crédit Nexity a aussi l’avantage de rassurer le vendeur. Vous pouvez effectuer plusieurs simulations (et c’est même conseillé) en variant la durée de remboursement ou le montant des échéances. Vous constaterez alors que ces deux critères sont plus que déterminants. Leur impact peut être important dans le montage de votre plan de financement. 

D’autres simulateurs sont également disponibles en ligne. Ils vous permettront de savoir si vous êtes éligible à certaines aides, en fonction du type d’achat que vous souhaitez réaliser ou de vos revenus. Ainsi, n’hésitez pas à consulter le simulateur du prêt à taux zéro, qui vous indiquera si vous pouvez en bénéficier.

Lors d’un investissement immobilier, il est important d’être bien accompagné. Chez Trouver-Mon-Prêt-Immo.fr, un conseiller dédié est à votre disposition pour répondre à toutes vos interrogations, pour vous guider et vous conseiller, pour que vous soyez bien dans votre immobilier.